Rechercher
  • Vass

A la rencontre de NEOWISE

La comète NEOWISE est une comète de glace qui passe en ce moment même autour de la Terre, tout le mois de juillet. Rare phénomène, visible à l’œil nu, on a décidé de partir à sa rencontre, sur le sommet du Mont Ventoux. On vous raconte l'escapade.




Cette lumière verte, c'est Lulu la luciole. La SEULE luciole sur le sommet du Ventoux, à 2000m d'altitude. J'y vois un signe








Visible la nuit, à partir de 23h jusqu'à l'aube, le véritable défi pour l'observer était de s'éloigner de la pollution lumineuse générée par les villes (cf cette couleur orange à l'horizon) En général, les massifs montagneux sont parfaits pour avoir un point de vue vaste, sont suffisamment hauts pour s'émanciper des lumières et permettent de se rapprocher un peu plus du ciel. Dans le sud-est, on a la chance d'avoir le Mont Ventoux; sommet culminant à quasiment 2000m, mythique pour ses ascensions à vélo, il est aussi un refuge pour tous les amoureux de ciel étoilé, de fraicheur et de nature (10 degrés la nuit en plein été contre minimum 20 dans les plaines, ça fait du bien). Alors Jerem et moi, munis d'une tente et d'un matelas, on a décidé d'aller passer une nuit à la belle étoile afin d'observer ce moment unique qui (apparamment) n'arrivera plus avant 6000 ans.



Le radar, au sommet du Ventoux, nous immerge dans une ambiance galactique, pour les fan de SF, c'est magique




L'été, le soleil se couche tard et plus vous êtes haut, plus vous devez patienter pour que ses dernières lueurs s'éteignent et fassent place aux 1000 feux des étoiles. Ce jour là, comme à peu près tous les jours au Ventoux (d'où son nom), une brise continue souffle sur le sommet. Ça rafraîchit 5 minutes mais au-delà, il faut commencer à envisager plusieurs couches de vêtements chauds. La température tombe rapidement et le vent devient vite froid et le froid, c'est le pire ennemi d'un sudiste. Équipé de mon réflex et de mon trépied, on arpente le sommet pour trouver:

1) Un point de vue parfait

2) Un endroit abrité du vent

3) Un angle qui permet une belle composition avec la comète Je ne suis pas astrophotographe, je n'ai pas le matériel nécessaire pour des prises de vue précises de telles étoiles ou tels astres. Ceci dit, on peut quand même s'amuser avec un réflex et une optique qui va de 18 à 250 mm. C'est suffisant pour nous autres amateurs d'étoiles, en quête de magie, le regard vers les cieux.


On commence par trouver un endroit, dans les cailloux, sur une crête. C'est là qu'on trouve Lulu la luciole, cette bêbête venait probablement rivaliser avec la lumière de la comète. Le plus fou c'est qu'on n'en a vu aucune autre de toute la nuit et la seule qui existait se trouver pile poil à l'endroit que l'on venait de trouver, au milieu d'une tonne de cailloux, après 15 min de trek dangereux sur les pierres tranchantes du Ventoux. Après lui avoir offert un shooting privé, on est redescendu au niveau du radar pour continuer de photographier la comète, sous un autre angle.





Le radar, il ressemble à une infrastructure lunaire, en accord parfait avec le thème de l'espace














Au niveau du radar, c'était déjà plus praticable. On croise d'ailleurs d'autres personnes venus admirer le spectacle à ciel ouvert. Pour l'occasion, on a allumer des cierges magiques pour s'amuser avec la pose longue. Le rendu est top, toujours dans un esprit interstellaire, on voulait créer des clichés encore plus étranges. C'était pas facile à allumer, avec le vent mais une fois crépitant, les cierges apportaient la lumière nécessaire à une composition mystique et originale.



Si vous n'êtes pas photographe, il est encore possible de l'observer. Éloignez -vous des villes, levez les yeux dans la direction Nord-Nord-Est et laissez vous guider par cet objet céleste qui vient de loin, juste pour le plaisir de vos yeux. Vass

68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout